Et je choisis de vivre…

Je voulais écrire cet article y a un an, juste après ma participation à la conférence « Renaître après un deuil »,animée par les créateurs du projet de film « Et je choisis de vivre ». 

Ça était un moment de partage, d’inspiration et de rencontres avec les témoignages d’Amande Marty (maman qui a perdu son enfant en 2005), Nans Thomassey (Coréalisateur de la série documentaire Nus et culottés), Armelle, and co ; ainsi que la découverte d’extraits du futur film.

Il y régnait une atmosphère douce comme du coton et chaleureuse. 

J’ai été inspiré par la thématique de cette conférence, car j’ai moi même été touchée par le deuil  en 2013, certes non pas d’un enfant, mais de mon père. Et la perte d’un être cher, quel qu’il soit, est tout aussi dur à vivre. Où on apprend à nos déprends à vivre sans, puis essayer de rebondir…

A cette période, j’accompagnais un ami qui venait de perdre sa compagne. Je voulais au travers de cette conférence, d’une, vérifier que j’étais sur le bon chemin dans cet accompagnement, et deux, que j’avais avancé dans mon DEUIL.


LE FILM


J’ai eu un coup de cœur pour le projet du film documentaire « Et je choisis de vivre », car c’est le voyage initiatique d’Amande en quête de sens et de joie de vivre suite à la perte de son enfant. 

Au programme : des rencontres d’hommes et femmes, qui vont partager avec elle, un témoignage de leur deuil & leur renaissance.

 


Le film sera financé en partie par une campagne de collecte en ligne.

A ce jour, 2 230 donateurs ont participé au soutien du film avec une récolte de 118 975€.

Vous pouvez aussi y participer en cliquant sur ce lien =  don pour le film


LE MOT DE la FIN

Prenez le temps SVP de visionner cette vidéo, et vous comprendrez pourquoi j’ai été touchée par ce beau projet, car étant moi même maman, j’ai bien évidemment participé à cette collecte. 

Le Deuil est un sujet tabou dans notre société. Je pense que ce film serait bénéfique pour les personnes qui vivent le deuil d’un enfant, d’un parent, d’un compagnon, d’un ami, etc…. Car la perte d’un être cher est douloureux, de plus, nous ne sommes pas préparés à vivre un deuil, mais aussi il n’est pas honteux de pleurer, même si tu es un Homme. Il est bénéfique de trouver une oreille attentive pour écouter… sans oublier de relever la tête, car la vie continue…

Plus d’infos sur le film : FILM

Pour faire un don : DON

 

 

3 ans déjà…

img_7973

Perdre un être cher est la plus grosse épreuve de la vie… Je n’ai pas été épargnée… Je me rappelle de cette nuit comme si c’était hier…cette DÉCISION très importante que j’ai du prendre…et le suite des évènements qui en a découlé…

Le temps n’efface pas la douleur, les dates restent gravées… On n’oublie pas, on y pense, ça fait toujours aussi mal… Mais on fait avec !! La vie continue…

Depuis 3 ans,  je repense à cette nuit chaotique du 11 décembre 2013…où j’ai perdu mon PAPA.

 

AVANT

Mon pimg_9144ère a subit un AVC en 2004… J’ai découvert  « l’hypothermie » qui consiste à mettre quelqu’un dans le coma sur un matelas rafraichissant pendant 3 semaines pour que l’hémorragie ne se propage dans sa boite crânienne ; ainsi que la grosse opération où on lui a enlevé un bout de crâne afin de pomper tout le sang présent dans son cerveau ; mais aussi le port d’un casque bleu pour éviter tous chocs à sa tête sinon = mort fatale ;  son hémiplégie » coté gauche (paralysie) ; les ponctions lombaires ; les centres de rééducation à 1h de la maison ; les séances de kiné, d’orthophoniste, etc… ; voir mon père baissait les bras pour remarcher ; son fauteuil roulant, la maison adaptée pour lui ; mes parents qui divorcent ; son entrée en centre médicalisé en 2008 ; son état qui s’aggrave au point ou il ne quitte plus son lit… ; devenir sa curatrice, puis tutrice  & le voir mourir à petit feu…

 

jour j

A l’époque, je mettais mon téléphone sur silencieux la nuit… Dormant à poing fermés, vers 2h30 du matin, j’entends vaguement la vibration de mon téléphone, j’ai ouvert un œil, aperçu un numéro de téléphone fixe « 04.67… ». Le répondeur s’enclenche… Je verrais à mon réveil… Mais la conscience ou l’intuition, te dit que ça sent pas bon, qu’il faut pas se rendormir, c’est important !!! C’est maintenant !!

J’ouvre mes deux yeux et commence à écouter le message du répondeur, je ne comprends que les mots  « hôpital, votre père, c’est grave, appelez nous ». Je rappelle… Le chef de service m’expliqua brièvement son état « pneumonie, septicémie, coma artificiel »… J’ai une heure pour lui donner ma décision si je souhaite le réanimer si son cœur s’arrête…Une heure c’est très long mais aussi très court pour prendre une décision… Je ne peux pas la prendre SEULE, j’appelle mon frère et ma mère…

Qui n’aimbougie-coeurserait pas donner une 3e chance de vivre à son père ? Mais si c’est pour le voir en mode légume, qu’au travers de son regard, il souffre… Ça ne serait que purement égoïste de le garder auprès de nous… Alors d’un commun accord, nous avons décidé de le laisser partir…

J’ai rappelé en suivant, le chef de service pour lui demander de tout débrancher, lui dire qu’il avait assez souffert ces 9  dernières années, et qu’il était temps qu’il parte rejoindre sa Maman, partie quelques années plus tôt… J’ai entendu un mot « scanner » qui a raisonné dans ma tête sans explication !!! Le médecin m’a demandé de venir rapidement pour être à ses cotés avant son départ… Quand on est maman solo, ce n’est pas évident de se libérer des ses obligations d’un claquement de doigt, surtout en pleine nuit, mais j’ai trouvé une solution…

Arrivée à l’hôpital, le médecin m’a conduite dans sa chambre. J’ai eu l’explication pour le scanner et on me parle d’une CHUTE !! Mon père est alité depuis plus d’un an, je ne comprends pas… Mais ce n’est pas le moment de se préoccuper de ça !!!  La morphine est administrée pour palier à ses souffrances afin qu’il puisse partir plus sereinement… Me voila enfin seule avec lui, l’écouter respirer difficilement, voir l’état cadavérique dans lequel il est… Dans ces dernières heures, que faire ? Je n’ai jamais fais ça, je ne suis pas préparer à çà, mais c’est mon père et il est entrain de mourir… J’instaure une bulle autour de nous, je lui parle pour le rassurer et je l’autorise à PARTIR…. A partir de la, je n’ai plus aucune notion du temps, je veux juste être à ses cotés avant qu’il s’envole…

 

Puis, notre bulle éclate quand une branlement de img_2876combat de blouses blanches rentreront en urgence de la chambre…pour m’en faire sortir… on m’accompagne à la salle d’attente… j’ai compris que c’était la fin dès que le médecin est revenu sur le palier… Il me parla plus longuement de cette dite chute, de l’absence d’info du centre médicalisé, et me demanda mon autorisation pour réaliser une autopsie.  Après 3h de route et de bouchons, mon frérot arriva enfin… mais trop tard pour le voir vivant… J’ai demandé l’autorisation de le revoir, même s’il était parti, pour mon frère…

 

après

L’autopsie est repoussée, il y a du nouveau… La nouvelle de la mort de mon père dans l’établissement où il vivait, engendre la découverte de la vérité sur le DITE chute !! 2 membres de corps médical  avouent. Sans suivra, un dépôt de plainte en gendarmerie, les scellés sur la porte de sa chambre, l’ouverture d’une enquête, un entretien avec le juge d’instruction, etc…

Dans la continuité, mon frère et moi, devons gérer ses funérailles, avec le choix des commodités, du cercueil, cérémonie and co… C’est très glauque !! Mais indispensable…

Aout 2014,  je décide de placer  l’urne de mon père auprès des siens en Moselle. Et dans la foulée, img_0177les scellés sont levés, je suis contrainte de revenir sur les lieux du crime. Sa chambre est dans l’état, tout est en place, rien n’a bougé… Je prends sur moi et prends les quelques objets personnels de mon père… J’y laisse les vêtements pour les donner aux pensionnaires et je fais don d’un fauteuil pour la demoiselle qui avait pris mon père sous son aile…

Un an après, l’enquête est finie. C’est un Homicide Involontaire. Le brancardier et l’infirmier en charge du transfert de son fauteuil à son lit vers 17h, l’ont fais tombé. Il semblerait que le filet de la machine de transfert a cassé, et mon père s’est écrasé par terre comme un poids mort vu sa paralysie… Après l’avoir mis dans son lit, ils ont procédé à quelques vérifications routinières, n’ont surtout ne rien noter sur la fiche de suivi du patient et sont partis chez eux ! Vive la conscience professionnelle. Résultat : Luxation de la mâchoire & Fracture du crâne

 

au jour d’aujourd’hui

3 ans après… Le procès n’a toujours pas démarré… Je sais juste que l’infirmier a été radié du corps médical.

 

 

Je pense souvent à moimg_3048n père, les dates restent (décès, annif…), la douleur est moins intense, mais ça fait toujours mal…

Même s’il n’était pas parfait, même si nos rapports n’ont pas toujours été limpides, j’avais à mes cotés, une présence masculine, un homme qui m’aimait ! C’est un soutien considérable dans ce monde de brutes.

Le seul bémol est ma famille si soudée jadis, qui a explosé comme un château de cartes… Me laissant gérer mon DEUIL seule, me prodiguant que je devais tirer un trait sur le passé et que maintenant ma famille, c’est juste ma fille et moi….

Cela m’a permis aussi de faire du tri autour de moi, coté amical, car c’est dans les mauvais moments qu’on voit les VRAIS AMIS.

La leçon que j’ai retenu de cette épreuve, c’est que quoi qu’il arrive la vie continue, et on en a qu’une, alors il faut la vivre à fond, ne pas avoir de regrets & essayer… Il faut savoir s’accorder du temps pour soi, parfois même s’isoler, profiter des bons moments avec les gens qui vous aiment, et tôt ou tard, on relève la tête…. J’y suis arrivée, alors pourquoi pas vous ??

005

 

 

 

Le jugement dernier

« Il était une fois, un jeune homme et une jeune femme, pas encore majeurs, qui se rencontrèrent dans une boite de nuit du sud.de la France. Lui, originaire de Haute Savoie, en vacances, et elle habitant la région, ayant fini ses examens… L’été 98 démarra, tout comme leur histoire d’amour…! Ils ont découvert ensemble les rouages de l’amour, du sexe, de la vie à deux, l’entrée dans la vie active, & sont devenus propriétaires, adultes et parents…

Puis les années ont passé, ils ont évolué professionnellement, ainsi que leurs goûts & leurs envies…  Lui obnubilé par sa passion automobile, et elle se réfugiant dans son rôle de maman. Sans point commun à part une maison, un enfant et un chien… Ils cherchèrent à se battre pour sauver leur couple, mais les efforts se font à deux…

Quelques semaines avant de fêter les 14 ans de leur couple, la jeune femme fut hospitalisée d’urgence, elle se retrouvera seule, ouvris les yeux en découvrant le vrai visage de son compagnon, qui o lieu d’être auprès d’elle ce jour la, préféra passer la soirée avec un de ses amis pour le coté officiel, mais plutôt en charmante compagnie du coté officieux. Dans cet abandon douloureux, la jeune femme pris la plus grosse décision de sa vie… « Quitter le père de sa fille car s’il n’a pas été la dans un moment comme ça, il ne sera jamais la, alors pourquoi le garder à ses cotés ».

Sans suivra une séparation avec pertes et fracas. Il partit rapidement vivre chez sa « maîtresse », et découvrit qu’il était « PÈRE » mais en oubliant ses responsabilités financières à l’égard de son enfant, de sa maison, etc… Il tentera à plusieurs reprises de revenir sur le devant de la scène, malgré qu’il est en couple, mais la DÉCISION était ferme et définitive.

Maison vendue = Nouveau Départ pour cette jeune femme

TOUT VA BASCULER le jour où la maîtresse le quittera ! Sur un coup de tête, il fit ses bagages pour s’enfuir en Espagne, plantant sa boite, arrêtant de payer ses crédits pro… Cela n’aura jamais du interférer dans la vie de son ex femme, sauf, qu’il a disparu du territoire français et qu’à son grand DAM, quand son couple allait bien, elle a signé des Cautions solidaires pour qu’il obtienne des crédit professionnels afin de développer sa société. Elle ne pensait pas à une éventualité de séparation ni qu’il FERAIT L’AUTRUCHE si ça devait arriver…

S’en suivra, des courriers recommandés, des allées et venues d’huissiers sur son lieu de travail et à son domicile, des coups de fil alarmistes des créanciers, la réception de petits papiers bleus dans la boite o lettres. Cela engendra pour elle, d’un stress immense o quotidien, une peur de voir débarquer un huissier pour prendre ses biens.

Elle se forgea une force de caractère pour affronter cette épée Damoclès sur ses épaules, elle découvrit que les gens sont égoïstes, même coté familial ; que ce lourd secret fait fuir, elle décida de ne le divulguer qu’à très peu de ses « ex copains » ainsi qu’à très peu de ses amis. Sa santé prendra le dessus à plusieurs reprises pour dire STOP, mais elle sait que son combat n’est pas fini..

Son rêve ? Que tout se termine pour qu’elle puisse ENFIN reprendre une vie normale et simple comme tout le monde !!

Après + 3 ans 1/2 de combat, le juge a délibéré en sa faveur ! Elle a gagné la 1e manche… Un appel peut encore tombé… Ce n’est pas fini…! Mais elle sait que le bout du tunnel est proche…. ».

BILAN

Cette femme, c’est MOI, c’est le COMBAT contre lequel je me bats depuis ma séparation du père de ma fille !! ! Je n’aime pas me plaindre, je n’ai jamais considéré mon blog comme mon JOURNAL INTIME (il est sur ma table de chevet lol), mais je souhaite juste vous mettre en GARDE.

SVP, ne SIGNEZ JAMAIS o grand JAMAIS, de caution solidaire quelle qu’elle soit. Vous vous engagez à PAYER pour l’autre… Je ne souhaite à personne de vivre ça ! 

Que me souhaitez pour mon futur proche ? Croiser les doigts svp !!!

27121614_p.gif

 

 

 

 

 

Bilan 2015

C’est le jour idéal pour faire le BILAN de cette année que je qualifie de « MERDIQUE » ! Depuis mon entrée dans le célibat, j’accumule les années difficiles, mais ma motivation, ma hargne et ma force sont essentielles pour mon COMBAT quotidien. Avec ma puce, nous nous offrons des bons moments pour palier à oublier nos soucy !!

Voici un petit aperçu :

  • Un beau voyage o Antilles avec ma fille pour Noël
  • Des concerts : Bénabar,  Pharell Williams, Lenny Kravitz, & Imagine Dragons 🙂
  • Des escapades : Avignon, L’isle sur sorgue, La Rochelle, Paris…
  • Une soirée des « Grands » à Paris, où j’ai rencontré des personnes supers
  • Faire découvrir ma passion pour les concerts à ma fille : Kendji, Frero Delavega
  • Création sur FB d’un groupe de Parents Solo sur l’Hérault avec une copine
  • Devenir Co-Administrateur du Groupe des Grands Celib
  • Des piqniq entre amis
  • Découverte de la Bachatta
  • Reprise du sport après ma grosse entorse = vive le  VTT
  • Retour sur les bancs de l’école
  • Des nouvelles amitiés
  • Nouvelle collaboration mode « community manager »
  • Rencontre avec Stéphane ROUSSEAU, l’humouriste

Et coté LOVE ?

L’an dernier, je disais être plus sereine et patiente pour trouver mon futur chéri. Mais cette année a été quelque peu chaotique = une seule relation concrète, quelques rencontres, des râteaux, etc….

C’est fou comme il est plus difficile de trouver une relation sérieuse qu’un Plan Cul !!! 

J’ai fais une pause avec les sites de rencontre, mais j’ai quand même retenté ma chance sur Badoo, Pof, Tinder, Meetic mais sans SUCCÈS !!

 

Quoi de prévu pour 2016 ?

Des concerts : ColdPlay et Insus

Permis MOTO

Réussir mon droit d’entrée à mon Master ICH

Continuer la BACHATTA & SALSA

Un 2e tatoo

Sauter en parapente

Aller à Londres , Bordeaux, Lille…

TROUVER UN CHÉRI

004

Rentrée = Organisation o top

Depuis 2 ans, j’utilise un outil indispensable  :

 Calendrier KATAK

29-188-thickbox

il débute en Septembre et se prolonge sur 16 mois

Grand Format A3

29-192-thickbox

A accrocher sur votre frigo pour ne plus rien rater !!

Avec des grandes cases pour noter tous les annifs, les rdvs….

Et l’agrémenter avec les mini autocollants fournis !!!

***

La Créatrice est une de mes copines Mampreneurs

***

Allez y foncez l’acheter !!!!