3 ans déjà…

img_7973

Perdre un être cher est la plus grosse épreuve de la vie… Je n’ai pas été épargnée… Je me rappelle de cette nuit comme si c’était hier…cette DÉCISION très importante que j’ai du prendre…et le suite des évènements qui en a découlé…

Le temps n’efface pas la douleur, les dates restent gravées… On n’oublie pas, on y pense, ça fait toujours aussi mal… Mais on fait avec !! La vie continue…

Depuis 3 ans,  je repense à cette nuit chaotique du 11 décembre 2013…où j’ai perdu mon PAPA.

 

AVANT

Mon pimg_9144ère a subit un AVC en 2004… J’ai découvert  « l’hypothermie » qui consiste à mettre quelqu’un dans le coma sur un matelas rafraichissant pendant 3 semaines pour que l’hémorragie ne se propage dans sa boite crânienne ; ainsi que la grosse opération où on lui a enlevé un bout de crâne afin de pomper tout le sang présent dans son cerveau ; mais aussi le port d’un casque bleu pour éviter tous chocs à sa tête sinon = mort fatale ;  son hémiplégie » coté gauche (paralysie) ; les ponctions lombaires ; les centres de rééducation à 1h de la maison ; les séances de kiné, d’orthophoniste, etc… ; voir mon père baissait les bras pour remarcher ; son fauteuil roulant, la maison adaptée pour lui ; mes parents qui divorcent ; son entrée en centre médicalisé en 2008 ; son état qui s’aggrave au point ou il ne quitte plus son lit… ; devenir sa curatrice, puis tutrice  & le voir mourir à petit feu…

 

jour j

A l’époque, je mettais mon téléphone sur silencieux la nuit… Dormant à poing fermés, vers 2h30 du matin, j’entends vaguement la vibration de mon téléphone, j’ai ouvert un œil, aperçu un numéro de téléphone fixe « 04.67… ». Le répondeur s’enclenche… Je verrais à mon réveil… Mais la conscience ou l’intuition, te dit que ça sent pas bon, qu’il faut pas se rendormir, c’est important !!! C’est maintenant !!

J’ouvre mes deux yeux et commence à écouter le message du répondeur, je ne comprends que les mots  « hôpital, votre père, c’est grave, appelez nous ». Je rappelle… Le chef de service m’expliqua brièvement son état « pneumonie, septicémie, coma artificiel »… J’ai une heure pour lui donner ma décision si je souhaite le réanimer si son cœur s’arrête…Une heure c’est très long mais aussi très court pour prendre une décision… Je ne peux pas la prendre SEULE, j’appelle mon frère et ma mère…

Qui n’aimbougie-coeurserait pas donner une 3e chance de vivre à son père ? Mais si c’est pour le voir en mode légume, qu’au travers de son regard, il souffre… Ça ne serait que purement égoïste de le garder auprès de nous… Alors d’un commun accord, nous avons décidé de le laisser partir…

J’ai rappelé en suivant, le chef de service pour lui demander de tout débrancher, lui dire qu’il avait assez souffert ces 9  dernières années, et qu’il était temps qu’il parte rejoindre sa Maman, partie quelques années plus tôt… J’ai entendu un mot « scanner » qui a raisonné dans ma tête sans explication !!! Le médecin m’a demandé de venir rapidement pour être à ses cotés avant son départ… Quand on est maman solo, ce n’est pas évident de se libérer des ses obligations d’un claquement de doigt, surtout en pleine nuit, mais j’ai trouvé une solution…

Arrivée à l’hôpital, le médecin m’a conduite dans sa chambre. J’ai eu l’explication pour le scanner et on me parle d’une CHUTE !! Mon père est alité depuis plus d’un an, je ne comprends pas… Mais ce n’est pas le moment de se préoccuper de ça !!!  La morphine est administrée pour palier à ses souffrances afin qu’il puisse partir plus sereinement… Me voila enfin seule avec lui, l’écouter respirer difficilement, voir l’état cadavérique dans lequel il est… Dans ces dernières heures, que faire ? Je n’ai jamais fais ça, je ne suis pas préparer à çà, mais c’est mon père et il est entrain de mourir… J’instaure une bulle autour de nous, je lui parle pour le rassurer et je l’autorise à PARTIR…. A partir de la, je n’ai plus aucune notion du temps, je veux juste être à ses cotés avant qu’il s’envole…

 

Puis, notre bulle éclate quand une branlement de img_2876combat de blouses blanches rentreront en urgence de la chambre…pour m’en faire sortir… on m’accompagne à la salle d’attente… j’ai compris que c’était la fin dès que le médecin est revenu sur le palier… Il me parla plus longuement de cette dite chute, de l’absence d’info du centre médicalisé, et me demanda mon autorisation pour réaliser une autopsie.  Après 3h de route et de bouchons, mon frérot arriva enfin… mais trop tard pour le voir vivant… J’ai demandé l’autorisation de le revoir, même s’il était parti, pour mon frère…

 

après

L’autopsie est repoussée, il y a du nouveau… La nouvelle de la mort de mon père dans l’établissement où il vivait, engendre la découverte de la vérité sur le DITE chute !! 2 membres de corps médical  avouent. Sans suivra, un dépôt de plainte en gendarmerie, les scellés sur la porte de sa chambre, l’ouverture d’une enquête, un entretien avec le juge d’instruction, etc…

Dans la continuité, mon frère et moi, devons gérer ses funérailles, avec le choix des commodités, du cercueil, cérémonie and co… C’est très glauque !! Mais indispensable…

Aout 2014,  je décide de placer  l’urne de mon père auprès des siens en Moselle. Et dans la foulée, img_0177les scellés sont levés, je suis contrainte de revenir sur les lieux du crime. Sa chambre est dans l’état, tout est en place, rien n’a bougé… Je prends sur moi et prends les quelques objets personnels de mon père… J’y laisse les vêtements pour les donner aux pensionnaires et je fais don d’un fauteuil pour la demoiselle qui avait pris mon père sous son aile…

Un an après, l’enquête est finie. C’est un Homicide Involontaire. Le brancardier et l’infirmier en charge du transfert de son fauteuil à son lit vers 17h, l’ont fais tombé. Il semblerait que le filet de la machine de transfert a cassé, et mon père s’est écrasé par terre comme un poids mort vu sa paralysie… Après l’avoir mis dans son lit, ils ont procédé à quelques vérifications routinières, n’ont surtout ne rien noter sur la fiche de suivi du patient et sont partis chez eux ! Vive la conscience professionnelle. Résultat : Luxation de la mâchoire & Fracture du crâne

 

au jour d’aujourd’hui

3 ans après… Le procès n’a toujours pas démarré… Je sais juste que l’infirmier a été radié du corps médical.

 

 

Je pense souvent à moimg_3048n père, les dates restent (décès, annif…), la douleur est moins intense, mais ça fait toujours mal…

Même s’il n’était pas parfait, même si nos rapports n’ont pas toujours été limpides, j’avais à mes cotés, une présence masculine, un homme qui m’aimait ! C’est un soutien considérable dans ce monde de brutes.

Le seul bémol est ma famille si soudée jadis, qui a explosé comme un château de cartes… Me laissant gérer mon DEUIL seule, me prodiguant que je devais tirer un trait sur le passé et que maintenant ma famille, c’est juste ma fille et moi….

Cela m’a permis aussi de faire du tri autour de moi, coté amical, car c’est dans les mauvais moments qu’on voit les VRAIS AMIS.

La leçon que j’ai retenu de cette épreuve, c’est que quoi qu’il arrive la vie continue, et on en a qu’une, alors il faut la vivre à fond, ne pas avoir de regrets & essayer… Il faut savoir s’accorder du temps pour soi, parfois même s’isoler, profiter des bons moments avec les gens qui vous aiment, et tôt ou tard, on relève la tête…. J’y suis arrivée, alors pourquoi pas vous ??

005

 

 

 

4 réflexions sur “3 ans déjà…

  1. juliette dit :

    un lourd fardeau à porter sur tes épaules , je t’embrasse ma belle ! tu as pris une décision d’amour …
    nous en avons plus ou moins tous des épreuves comme la tienne, j’ai vécu jeunette la mort de ma maman dans un sinistre hopital et je fais ces derniers mois la navette entre les Alpes et Marseille pour voir mon vieux papa hospitalisé, qui ne peut plus marcher, et nous nous relayons entre frères et sœurs pour qu’il ne reste pas seul dans cette clinique où certains infirmiers sont assez négligents ! on surveille …

  2. Mag dit :

    Tant de douleurs, que tu nous racontes, difficile pourtant à « ressortir » ces drames, moments ancrés en toi, ces évenements que tu as vécus… si durs. Tu as beaucoup de courage. Et d’humilité.
    Je souhaites que le destin, ce chemin de vie, t’apportes un très grand bonheur que tu puisses- à ton tour- être protégée, et choyée.

Laisse un p'tit com'

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.